Chroniques Anglo-Saxonnes

07 mai 2007

Unglaublig 1. Mai in Berlin

salut tout le monde !! (vous êtes de si nombreux lecteurs^^)

Le 1er mai, jour de la fête internationale du travail, est avec la fête nationale du 3 octobre, une institution en Allemagne. C'est LE jour où il y aura des manifestations un peu partout, contestant capitalisme, nazisme, antisemitisme et autres causes... Le 1er mai est aussi connu comme l'une des journées où les voitures brûlent le soir à Kreuzberg (quartier sud-est de Berlin), où les punks se battent avec les flics allemands à coup de de bouteille de bières lancées, molotowées ou pas. A l'occasion est donc déployée toute une armada de "crs" allemands suréquipés en protèges tibias métalliques, casques, gillets par balle et autres épaisseurs protégeant des projectiles. C'est à se demander d'où ils sortent tous !! Prennent-ils des intérimaires ??? Autant le reste de l'année les policiers se font discret, autant le 1er mai c'est impressionant !!!

HPIM2060HPIM2009HPIM2030HPIM2015

HPIM2065La journée à Kreuzberg se déroule dans une ambiance bonne enfant tout autour de l'oranienstrasse, rue du fameux spinatrolle. Beaucoup beaucoup beaucoup de gens qui se promène, déambulant d'une scène de concert à l'un des nombreux stands de bouffe turque pour manger (de la bouffe turque, très très bonne !) et boire de la bière bien évidemment. Chose amusante, il serait inenvisagable en France qu'un particulier installe ainsi un stand de fortune pour y vendre à manger et surtout à boire lors d'un évènement du même type. Quand on voit que se sont des vendeurs à la sauvette qui vous fournissent en boissons le jour de la fête de la musique, ya quand de quoi s'imaginer ce qui se passerai en France si des gens installaient leur petit boui-boui dans la rue. Atmosphère très agréable donc, bière fraîche et diverses spécialités turques, et le soleil bien sûr !!

A 10h du soir, l'ambiance commence légèrement à s'effriter, la présence policière se faisant de plus en plus sentir:c'est idiot, mais si ils n'était pas là, il n'y aurai quasimment pas de violence... Le seul dégât éventuel qui pourrait être causé serait la nuisane nocture jusqu'à 10h du matin le lendemain (les punks sont de sacrés fêtards). HPIM2089Mais la police étant là, les gens ne peuvent s'empêcher de les défier: Un allemand se fera tabasser par 10 crs pour avoir déplacé une barrière en plastique histoire de faire chier le monde. Je quitte cetteHPIM2081 ambiance peu conviviale pour retrouver mon colloc dans une soirée drum&bass juste à côté... Mais je ne m'attendais pas à ça: une free party dans la cour d'un immeuble !!! Cour assez petite, avec des petits toits sur lesqueles on pouvait monter afin de regarder les extraits de films projetés sur un drap blanc, le tout accompagné de musqiue électro mixée par un dj, celui-ci accompagné par un MC pour les morceaux drum&bass !! Vraiment amusant de voire ça, à Paris c'est pas trop possible :D

Donc voilà, expérience super, vive Berlin :D

Bebert/Pal/Pierre

Posté par Pikalbert à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 avril 2007

Music to Rock the Nation

mrn2007


Les gens, j'éspère voire un maximum d'entre vous le dimanche 13 mai à la fac !! Je reviens exprès de France pour l'occasion !!!

Posté par Pikalbert à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2007

Qcrewstück in Berlin !!

Comme vous le savez, ou pas, j'ai eu la visite de Pika, Kirk, Mathillde et Simon à Berlin ! Voici un petit descriptif :D

Mercredi 11 avril:
HPIM1756 Pika est le 1er des buveurs de bière à arriver chez moi ! Logique, en allant boire de la Guiness à Newcastle, il avait déjà une bonne avance...
Je me lève donc de bon matin, ce qui n'est pas dans mes habitudes, pour aller chercher monsieur à l'aéroport. Fidèle aux valeurs du qcrew, je n'ai pas encore pu parler à notre blond vénitien de Viroflay qu'il se fait déjà remarquer: attelé derrière son chariot bagage, il pique une accélération, mais perd le contrôle. Le chariot et son preux cavalier s'étalent au milieu des allemands/touristes venus attendre les nouveaux arrivages de touristes, qui par ce temps magnifique viennent profiter de l'atmosphère et le charme unique de Berlin. Pika remporte haut la main le qcrew d'or de la journée, à moins qu'un réel exploit ne soit réalisé plus tard dans la journée...
Bières et Brötchens en mains, nous rentront par le S-Bahn dans mon humble demeure, nous y buvons des cafés, des bières, glandons etc...
Arrive l'heure (17h) d'aller à la Gazette pour la conférence de rédac, Pika y dormira une bonne demi-heure. Nous allons ensuite regarder dans un bar la défaite du Bayern de Munich contre le Milan AC, pour finir la soirée dans un bar rock/métal où les non-métaleux vestimentairement parlant sont regardés tels des extraterrestres. Musique amusante, les morceaux étant mis en transition par des rot(oto)s préenregistrés !!

 

Jeudi 12 avril :

IL nous faut se lever de bonne heure pour aller chercher Mathilde et Simon. Pika ne se lèvera pas… (Il avait quand même fait nuit blanche la veille !). Un peu le même topo ici, une fois rentrés nous sommes désormais 4 à boire des cafés autour de la table de la cuisine ! Pour ma part, je vais bosser à la Gazette vers 14/15h (c cool la Gazette), puis retrouve mes invités en sortant du bureau, vers 18h… (C’est vraiment trop cool la Gazette). On va boire une bière en terrasse (car il fait beau à Berlin !!! C’est vraiment cool Berlin…), puis on se rentre gentiment chez moi, manger des pâtes à la sauce (concentré de) tomate avec des petits oignons fris, vraiment très bon !! Seul l’estomac de Pika ne les trouvera pas à son goût quelques heures plus tard… La soirée se passe tranquillement chez moi, soirée bière/radioblog à écouter du vieux son, dont pas mal de NTM…

 

Vendredi 13 avril :

HPIM17641ère vraie nuit, car personne à aller chercher à l’aéroport !!! HPIM1811Journée assez basique au départ, à base de sommeil le matin, de gazette l’après-midi, puis de bière à 18h !! Pas de place en terrasse au bar habituel, on va donc en face, dans un endroit assez spécial, élevé et renfermé, à l’abri du soleil malheureusement. On notera cependant le passage de l’Abbé Pierre version Outre-Rhin. Petite ballade vers le nord, Prenzlauerberg, pour donner un aperçu de la Kulturbrauerei, ancienne brasserie rénovée en un complexe de boîtes, salles de concerts et bars ! On enchaîne par un apéro sur un toit de Berlin, et ce fut ma foi trop trop bien !! Coucher de soleil superbe, photos à gogo, la soirée part très bien !! Nous rentrons par la suite chez moi/nous, buvons quelques bières et fumons un narguilé si durement mis en route, le tout ambiancé de radioblog. La soirée ne se finit pas là !! Grosse soirée Drum and Bass au RAW Tempel en perspective. On décolle de chez moi vers miHPIM1799nuit, tout droit vers le RAW Tempel donc : Mathilde, Simon et Pika sont plutôt étonnés de l’aspect dépouillé de l’endroit, et apprennent à la fois avec surprise et admiration que la plupart des boîtes à Berlin ressemblent plus à des Bunkers qu’autre chose !! Donc très bonne soirée D&B, squattage de canapés/tables en dehors de la boîte (et oui, car cette boîte est située dans un immense squat artistique/punk aménagé ! Il y a deux cours, plusieurs bars, plusieurs boîtes, un skatepark !), buvage de bière, discussion avec des allemands, très bon trip en bref !!

 

Samedi 14 avril :

Nous devons aller chercher Kirk à 9h30 à l’ouest dans Berlin, il arrive en Bus. Il est alors plus de 6h du matin, Mathilde et Simon vont se coucher, Pika et moi pas, sinon Kirk risque de ne pas nous voir arriver !! On bouge donc jusqu’au Mcdo, ouvert jusqu’à 6h : on arrive donc trop tard. Un Tram passe devant nous, on le prend sans trop réfléchir, faut bien s’occuper hein ! On descend 20 minutes plus tard, on s’endort une demi-heure sur des bancs de bars en pleine rue. On se réveille, nous faisons le trajet en sens inverse, c’est fou ce que l’on s’endort vite bercé par le Tram Berlinois !! Reveillé au terminus, heureusement à 2 stations de chez moi, on s’apprête à retourner à la soirée. Nous profitons de la vue magnifique offerte par le lever de soleil sur le pont de la Warschauer Strasse, avant de retrouver Thomas et ses potes français venus le visiter. HPIM1891On décide d’aller au Yaam. Petite ballade sympathique d’une bonne demi-heure en passant devant l’Oberbaumbrücke et en longeant le mur jusqu’à Ostbahnhof (East Side Gallery). On se pose sur la plage du Yaam au bord de la Spree, nous prenons le soleil dans les transats. Si ça c’est pas dingue ça ! Après avoir négocié de pouvoir rester avec le mec du nettoyage en l’aidant, nous partageons un café, et partons très vite après chercher Kirk. Il est bien arrivé, et a peu dormis. Ça tombe bien, nous pas tu tout. Nous rentrons donc, et dormons. Au réveil, Kirk et Pika pas très motivés, on part donc à trois (re)voir East Side Gallery. HPIM1908Jolie ballade sous le sunlight de Berlin, passage devant l’Oberbaumbrücke puis nous longeons le Mur sous toutes ses décorations, anciennes comme modernes, et finissons par nous (re)poser au Yaam. Kirk et Pika nous rejoignent peu de temps après, pour admirer, depuis la plage du Yaam, le coucher de soleil sur la Spree. Berlin, station balnéaire, un peu comme Paris Plage, les poufs en moins, les roots à la place :D. On bouge ensuite chez moi, toute une armée d’allemand et français débarquant peu de temps après. Donc, apéro chez moi avant d’aller voir Jennifer Cardini au Watergate, ça fait 3 jours que je ne cesse de leur en parler. Pika et Kirk mangent du comté dans la cuisine, ça discute dans ma chambre, petite ambiance bien cool. On se bouge vers la boîte, on boit des bières et de la vodka, pour se décider enfin à entrer, après que Mathilde et Simon se soient désistés !! Ils ont bien fait, on se fait recaler de la boîte car il y a déjà trop de meks à l’intérieur… Je retrouve les valeurs du Qcrew avec la présence de Kirk et Pika, c’est parti pour la soirée loose, en compagnie de Lucas suffisamment éméché pour aborder n’importe quelle fille et lui dire d’un ton douteux : « Du bist sehr hübsch ». On va passer une heure dans une soirée Soul/Funk, puis rentrons, sans Lucas qui n’a pas encore parlé à toutes les filles de la boîte.

 

Dimanche 15 avril :

HPIM1923Réveil assez tardif pour les membres du Qcrew, tandis que Simon et Mathilde sontHPIM1925 partis se ballader dans le coin de la Porte de Bandenburg. Il est 15h, on part vite prendre un brunch pas loin avant que ça soit fini, c'est-à-dire 16h. Servis par une armada de charmantes serveuses tatouées, nous nous goinfrons de mets délicieux. Nous allons ensuite sur le Flohmarkt (marché aux puces), toujours à côté de chez moi, et nous posons su l’herbe une fois avoir fait le tour du marché. Pleins de gens bizarres nous entourent : keupons, rastas et compagnie, c’est la Boxhagenerplatz !! Buvage de bière en compagnie de Jonathan, rencontré par hasard, toujours sous le sunlight de Berlin !! Mathilde et Simon nous rejoignent. Pika et moi tentons de retrouver nos niveaux respectifs de guitarre et jonglage, avec plus ou moins de succès.

HPIM1942HPIM1983HPIM1959HPIM1955

Motivation quand le soleil se cache derrière les immeubles pour aller le pourchasser, et admirer la vue offerte par le sommet du Reichstag. Peu de monde à cette heure-ci qui offre pourtant un très joli paysage. La vue admirée et les photos prises bien qu’interdites, nous enchaînons direction Kreuzberg pour déguster ce fameux Spinatrolle !!! Comme d’habitude, tout le monde est aux anges !! La soirée se finira chez moi.

 

Lundi 16 avril :

Journée Gazette pour moi, journée je ne sais quoi pour les autres, on se retrouve le soir au Yaam, encore une fois pour y boire des bières et mater die Sonneuntergang : Simon est tombé amoureux de cet endroit... je le comprend ! On enchaîne ensuite sur un resto indien délicieux, les voyageurs de cet été optent tous sur le chicken tandoory miam miam miam. Petit Tchai pas mauvais non plus, mais rien n’en vaut un authentique en Inde dans des conditions d’hygiène douteuses.

 

Mardi 17 avril :

lazytuesdayMathilde et Simon nous quittent… Journée normale à la Gazette pour ma part, demandez à Pika d’écrire un post pour savoir ce qu’ils ont fait pendant ce temps… Tout ce que je sais, c’est que Kirk avait du mal à avancer en venant me chercher, il écartait les jambes bizarrement en marchant. Donc bon, en début de soirée on a certainement dû boire des coups, avant d’aller à une super soirée reggae à Eberswalder Strasse !! Pas beaucoup de monde au début, on se pose donc dans des gros canap’ situés dans une petites pièce -avec peinture effritée et tags pour tout décor- à côté du dancefloor. Discussion avec les keublas qui traînent, buvage de bière, roulage de clopes et compagnie, la soirée part très bien ! Ensuite, suffisamment éméchés pour se lancer sur la piste, on va danser, la soirée se finit un peu partout dans la boîte. Kirk, qui parle maintenant encore plus lentement que Doc Gynéco, passe une demi-heure aux toilettes. Pika quant à lui vomit dans le seul lavabo disponible, et le bouche au passage, après que je l’ai fait expressément sortir d’une cabine de toilette. Moi ça va J.Grosse flemme d’attendre le tram à la sortie de la boîte, on choppe un taxi. Pika me demande de faire arrêter le taxi : il sort vomir (encore), puis revient, on repart et arrivons à destination… Nous dormîmes fort bien cette nuit là !!

 

Mercredi 18 avril :

Jme souviens plus, on a rien du faire de bien spécial à part rester chez moi…

 

Jeudi 19 avril :

rotfrontJournée basique, puis concert le soir : Rotfront, groupe de ska/klezmer/hip-hop/rock, du très très lourd !!! Bon, moi un peu crevé, je fais un peu la gueule. Surtout après que le concert se soit transformé en soirée/boîte, où je fais alors le pot de fleurs tandis que Pika et Kirk se sont trouvé chacun une meuf tandis que j’allais commander à boire… Je rentre avant les autres.

 


Vendredi 20 avril :

Jour de départ pour Kirk. Les deux zigotos passent me chercher à la Gazette, pour aller ensuite directement à la gare routière. Dans la journée, Pika s’est pris une amende pour fraudage dans le U-Bahn. Nos adieux sont déchirants, mais Kirk doit partir…

Une fois débarassés, Pika et moi rentrons, avec une soirée WG (WG=Wohngemeinschaft=collocation). On prend l’apéro chez moi, Michal (un tchèque, mais pas celui qui a volé l’orange…) passe trinquer avec nous. On va ensuite chez Sarah de la Gazette à cette fameuse WG Party. Pas mal de monde en arrivant, beaucoup de monde par la suite !!! Buvage de bière en série, l’ambiance est assez drôle, jusqu’à ce que je fasse tomber l’appareil photo de Pika, il est cassé :-(… On part lorsque les flics débarquent, en direction de Kottbusser Tor pour prendre un Spinatrolle, mais ils ont arrêté le four depuis 10 minutes… On se décide alors pour le McDo et ses chicken/cheeseburgers à 1€. On prend des bières pour la route. Arrivé sur le pont de Warschauer strasse, on fait une bataille de bière, parle avec des gens, du grand n’importe quoi !Frankfurter_Tor On arrive trop tard au McDo, il est fermé, donc on se pose sur les marches de la Frankfurter Tor pour glander sous le soleil qui se lève. Un mek nous paye à boire, d’autres gens viennent autour de nous, c’est un rassemblement de bourrés criant des conneries à tue-tête qui se déroule maintenant… Vraiment très drôle. On repart finalement chopper le sac de Pika, et partons à l’aéroport. Au retour, je m’endors deux fois dans des Bahns différents alors que le trajet était direct, j’arrive finalement à rentrer, fatigué mais satisfait :D

Posté par Pikalbert à 20:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 mars 2007

SPINATROLLE POWA !!!

HPIM1530hum, et bien samedi soir, encore une soirée en boîte où je rentre plus ou moins par chance !! Après avoir bu de la guiness pour fêter la saint-patrick dans un pub irlandais avec des français (cf jonathan ci-contre), je file à une petite soirée de départ d'une hollandaise (dur dur de partir déjà...). 1h plus tard après avoir bu quelques bières et cassé un verre par maladresse (ptete q'elle se souviendra de moi comme ça l'hollandaise), je m'en vais au Rio retrouver des français. En chemin je croise Stéphane, camarade de collège vu deux fois à Berlin. Lui aussi va au Rio avec tout une troupe d'erasmus. A l'entrée, le videur n'est pas aussi enthousiaste que nous: on ne peut pas rentrer. Un peu loin, je m'approche et demande pourquoi on ne peut plus rentrer... le videur pour toute réponse me demande si je suis seul où non ? Le temps que mon cerveau comprenne que je dois répondre "oui", environ...2 secondes, et je suis rentré !! Bon ben à la prochaine fois Stéphane... Bref, rentré, tout va bien, je retrouve comme prévu les français bien pétés, et même d'autres français (dont je ne savais pas la présence). Je passe finalement plus de temps avec eux, les autres étant tous bourrés et dispersés dans la boîte... Musique plutôt sympa, on reste cependant pas mal de temps posé à photografier Louis en train de dormir dans le canapé.  Départ vers environ 4 ou 5h du matin, on se motive pour aller manger quelquechose, je motive la troupe à aller à Kottbusser Tor manger un Spinatrolle, bien que n'étant pas certain du lieu... Le Spinatrolle devient notre Leitmotiv, ce nom parait mythique à certains tellement curieux de connaître sa nature, bref, il nous faut à tout prix trouver ce resto dont mon souvenir remonte à loin....

La grande question qui s'en suit est: "mais qu'est-ce donc qu'un Spinatrolle ??"

HPIM1555Spinat=épinard, Rolle=rouleau !! C'est une de mes premières découvertes culinaires (turque ?) à Berlin: en septembre (ça fait donc loin), à la sortie d'un bar à 4h du matin (oulala, c'est très très loin !!), nous ne sommes plus que 4 (Matthieu, 2 australiennes et moi), et décidons d'aller manger une pizza. Nos voisins mangeaient du Spinatrolle, et eûrent l'extrême gentillesse de nous en donner, après avoir vu mes yeux rond fixant cette chose étrange si inhabituelle pour un français tout frais débarqué de Paris...
J'y suis donc retourné samedi soir ou plutôt dimanche matin !!
Un spinatrolle, c'est donc de la patte à pizza (les madames qui roulaient la pâte ont de sacré épaules), des épinards frais, de la feta fraïche et de l'huile, le tout roulé en grosse crèpe/rouleau ! 10 minute au four feu de bois, et c'est parti pour le régal !!
Encore une fois c'était très bon, et il est assez apréciable de faire découvrir ça aux autres !!

Le Spinatrolle sera un plat incontournable pour les éventuels visiteurs :] Pika t'es prévenu !!

Bon, aussi, chers lecteurs qui êtes si nombreux, je souhaite vous soumettre à Referendum: Dois-je rebaptiser ce blog http://alberliner.canalblog.com, sachant que notre correspondant semble avoir perdu ses doigts pour écrire et sa langue pour parler et n'est plus en mesure de tenir ce blog à jour ?!?

Lachez vos coms koi tavu !!

Posté par Pikalbert à 01:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 mars 2007

AVIS DE RECHERCHE: PERDU, KANGOUROU(X) ANGLOPHONE

DSCN4385_redimensionnerChers fidèles lecteurs internautes, voici maintenant plus d'un mois que nous sommes sans nouvelles de Pika (photo ci-contre). Noyé dans des pintes de guiness, submergé par le travail ou bien enlevé par un producteur de rock afin de créer les nouveaux artik monkeys en barbus, je ne comprend pas... C'est toute la communauté internet qui aujourd'hui s'alerte, de Séoul à Malibu !! (d'est en ouest).  Pam étant un peu à la masse ces derniers temps, on m'informe à l'instant que sa rivale outre-Pacifique des côtes sud-coréennes aurait été la 1ère à le repêcher hier soir au fond des flots de bières de Newcastle !! En éspèrant que la sauveteuse se manifestera et incitera Pika, dès son rétablissement, à se manifester de nouveaux sur ce blog devenu à 97% Berlinois !!

Posté par Pikalbert à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2007

Jah Mason -vs- Berghain

Hello !!!

Nuit des extrêmes en quelque sorte hier soir et ce matin, je m'explique.

Tout d'abord parti pour le concert de Jah Mason au Yaam avec mon pote suédois Johannes chez qui nous mangeâmes auparavant, nous arrivons à 10h à la salle de concert, heure prévue sur le flyer. Il n'y a en fait quasi personne, on nous annonce que le concert ne commencera pas avant 23h, plus vraisemblablement vers minuit... Le projet de boîte prévue après semble être compromis. Pour patienter avant le début du concert, on se promène le long d'east side gallery: la partie du mur de berlin recouverte de peintures, lieu touristique phare de Berlin ! On revient vers 23h à la salle, où il y a déjà un peu plus de monde, on est en mode soundsystem: le dj passe du son, c'est plutôt chouette. Je cherche désepérement des petites feuilles, ils ont tous des grandes grandes feuilles, du tabac à rouler, mais pas de petite feuilles !! Berlin doit-être en pénurie, certainement... Le concert commencera finalement à.....1h... Concert très sympa, bonne ambiance, un français rencontré et un suisse re-rencontrés (on était dans la même boîte la veille) dans la soirée, il y a trop de francophone à Berlin !!
HPIM1293jah_mason378_petra_tursky_hartmann_berlin_2005_east_side_gallery_trabbi

Pourquoi donc une soirée des extrêmes ?? Jah Mason, comme de nombreux chanteurs de reggae Jamaïcan, est homophobe...

707px_Berghain2h du matin, je quitte la salle et Johannes, et retrouve Matthieu, pour aller au Berghain (photo ci-contre): l'une des plus grosse boîte electro de Berlin, avec une certaine réputation gaye. Je n'y étais encore jamais allé, mais on m'avait pkusieurs fois décrit les toutes petites pièces sombres faiblement éclairée par de la lumière rouges. Comme dira Matthieu unpeu plus tard, tous les gens qui viennent ici ont les couilles pleines !! On arrive donc au Berghain, faisons la queue pendant une demi-heure, les 20 dernières minutes accompagnés par d'autres erasmus français nous ayant rejoint. Bien sûr devant nous, d'autres français, pour eux comme pour nous, c'est blasant... Arrivé à l'entrée, les videurs n'ont pas grand chose à voir avec ceux en France: ils avaient plus l'air de gros zikos d'un groupe de metal. Matthieu, 3 potes et moi rentrons, les 5 autres français avec nous se font refouller, sur le motif qu'ils ne coresspondent pas ua profil de la boîte... Les étrangers/touristes/erasmus ne sont pas super bien venus dans cette boîte, et surtout les groupes (de filles en particulier, ce qui est assez paradoxal par rapport à la France !!). A l'entrée, il vaut mieux se la jouer discret, le meilleur moyen de rentrer étrant de dire qu'on est seul !!

Une fois rentrée, c'est assez dingue de voir un truc pareil: entre un tiers et la moitié de la population est gaye, la majeure partie des meks gays est torse nu !! La musique n'est pas terrible au départ, on visite un peu ce bel endroit où deux grandes salles se côtoient, l'une étant sur un étage, l'autre sur deux, je ne vous laisse même pas imaginer la hauteur du truc !! Berghain, c'est le genre d eboîte ou il faut aller si tu souhaite trouver quelqu'un: les gays ont le regard très avenant et les mains baladeuses, jusqu'ici pas très étonnant, mais c'est pareil pour les filles, et là, ça fait bizarre. Matthieu se retrouve avec une fille qui lui fait un gros calin par derrière, un grand moment de panique lui est monté au coeur pendant le laps de temps où il ne savit pas si c'était une fille ou un garçon ! Donc voilà, beaucoup de filles qui font de grand sourires et au regards insistants.
HPIM1466Déçu par la musique et de ne pas être avec le reste de leurs potes, les autres partent assez vite. On se retrouve donc seul avec Matthieu, on va donc danser, la musique devient vraiment chouette lorsqu'un vrai Dj se met à jouer (celui auparavant avait un pc branché à la sono...). Du très bon son, on fait connaissance avec une israelienne rousse aux yeux bleux super jolie: elle venait de finir le service militaire, revenait bien sûr d'Inde il y a 6 mois comme tous les israeliens après le service militaire, et était à Berlin pour 10 jours. On sort de la boîte à 7h du matin, la gueule pas trop décalquée (cf ci-contre )!!

C'était du lourd !! Le Berghain sera un passage obligé pour les gens qui viendront me visiter à Berlin, c'est vraiment un endroit à voir à Berlin !!

A plouch !

Bebert/Pierre/Pal

Posté par Pikalbert à 01:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 février 2007

alberliner bei "La Gazette de Berlin"

gazetteberlinHallo hallo !!! Pour ceux qui ne le savent pas, j'ai trouvé un stage !!! Ayant été refoullé de tous les journaux français de France, je me retrouve dans un canard bimensuel français, mais à Berlin !! Ce qui n'est pas pour me déplaire d'ailleurs héhé !! Je commence jeudi, avec plusieurs fonctions en vues pour ce stage. Journalisme bien sûr, mais aussi un peu de marketing "à l'organisation anarchique" selon le boss lui-même, et peut-être également aider à l'organisation d'un colloque qui aura lieu dans un mois. Le journal est assez alternatif, à l'image de Berlin et de ses émigrés français ! Tout le monde se tutoie à La Gazette, du stagiaire au boss sans exception. En parlant de stagiaires, je ne serai pas le seul, bien au contraire: lorsque je suis passé au bureau la semaine dernière, j'ai découvert qu'il y a dans les bureaux plus de stagiaires que de permanents, qui eux ne sont pas là tous les jours. Entourré de jeunes français berlinois erasmus stagiares comme moi à la Gazette de Berlin, l'ambiance se profile plutôt bien !!
Et, pour les curieux, voici le site internet: http://www.lagazettedeberlin.de/

Bis dann...


bEbErt/piErrE/albErt...

Posté par Pikalbert à 23:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 février 2007

THE CAT EMPIRE !!!

Voilà un week-end bien rempli, du moins pour les soirées !!

200px_Cat_Empire_logo

Vendredi soir, concert de The Cat Empire : place à 25€ que j’avais déjà acheté depuis décembre afin d’être sûr de ne pas le rater, et j’ai plutôt bien fait ! Jule (une (très jolie) allemande) son copain Mano (italien) et moi nous donnons rendez-vous à Eberswalder Strasse, lieu où se trouve la Kultur Brauerei : une ancienne Brasserie rénovée en complexe culturel comportant surtout des boîtes et des salles de spectacle/concert. Nous nous retrouvons donc à cette station et partons aussitôt vers la salle de concert : c’est alors une file d’attente de 300 personnes qui apparaît sous nos yeux. Jule et Mano n’ayant pas leurs places, je vais à l’entrée de la salle pour demander s’il reste des places. Longeant la queue et arrivé juste à l’entrée où le videur contrôle les tickets, ce dernier crie : « Il ne reste plus que deux place !! ». Je réagi au quart de tour, le videur me fait entrer, j’achète les deux places. On a eu beaucoup de chance, et j’ai grillé une 100aine de personnes qui voulaient acheter des places ^^.

cattttVenons-en au concert : 1h30 de show musical inoubliable !! Tandis que beaucoup d’artistes se contentent de reproduire à l’identique les morceaux de leurs disques, les musiciens du groupe The Cat Empire exploitent chaque chanson pour nous faire part de leurs talents respectifs. Les artistes se retrouvaient donc entre le début et la fin de chaque morceau à improviser si longuement que ces derniers duraient au minimum 5 ou 6 minutes, parfois si longtemps que l’on en oubliait le morceau de base jusqu’à ce que le refrain ne revienne en fin de morceau. Le pianiste était déchaîné et nous a sorti des solos de malades à maintes reprises, le chanteur trompettiste est un chauffeur de salle comme j’en ai peu vu en concert, et le batteur nous a sorti un solo impressionnant ! Ils nous ont donc joué à peu près tous les classiques, et notamment « The Chariot » en dernier morceau une fois le rappel (comme j’en ai rarement vu) passé. Si j’ai bien compris ce qu’ils nous ont dit, ils repassent en juin ou juillet, j’espère avoir bien compris ! Fin du concert, la moitié de la salle porte un t-shirt ou la casquette berlinoise du groupe, moi aussi :D. C’était tout simplement énorme, un des meilleurs concerts d'ma life tavu.

HPIM1205Samedi soir, soirée (franco-parisienne) chez Madeleine dans son appart (non chauffé) en face de la Kultur Brauerei. Les gens étaient plutôt sobres sachant qu’ils avaient pris pour la plupart  une plus ou moins très grosse race la veille ! Appart enfumé, bonne ambiance (surtout une fois que Victor, déjà bien déchiré, quitte la gestion du son), mais je ne connaissais pas assez de gens, donc quelques moment de solitude jusqu’à ce qu’arrivent Fanny et Virginie.

a plouch

Bebert/Pierre

Posté par Pikalbert à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2007

description/présentation/mise en situation/toussaïsation...

Déjà 5 mois dans la capitale allemande, le temps passe vite, si vite que mes partiels ne sont plus que… en ce moment même ! Au lieu de bosser, je suis devant le pc, alors faisons quelque chose de plus constructif que mater des animés: créons, avec Pika, un Blog !!

Les étudiants Erasmus que je fréquente à Berlin ne savent pas faire la fête, mes week-ends sont de plus en plus ennuyeux. Les WG-Partys (fêtes dans les apparts) ne sont que de pauvres squats trop peu bruyants où les même gens, pas assez nombreux, parlent des mêmes choses à chaque fois. Ma mère m’avait pourtant dit de surveiller mes fréquentations, ça m’apprendra…
Bon, c’est vrai, comme à chaque fois, je me plains, mais ça pourrait être tellement mieux, suis-je donc à Berlin oui où merde ?? Faut que je trouve des nouveaux potes pour de nouveaux plans ! Les français, ce n’est pas ce qui manque à Berlin, bien au contraire, il y en a même trop : un bon conseil est de rester discret dans le Bahn lorsque l’on on parle (sur quelqu’un en face, ou pour dire de la merde), la dernière fois gt avec un pote dans le U-bahn, torché, à dire de la merde, une fille descend et nous dit, avec un grand sourire moqueur, « bon courage les mecs ! ». (Ayant été plus lucide, je lui aurai dit pareil vu sa tête…).

La tête ci dessous, c'est celle de mon colloc, 5 mois de cohabitation, et tout se passe à merveille !!

UBahnTrainHPIM0330HPIM0201

Que retenir de ces 5 mois passés ? Les sorties bien sûr : les bars sont nombreux, la bière abondante, de qualité, et surtout très bon marché ! Pas très étonnant jusqu’ici, mais il vient s’ajouter à cela, en seconde partie de soirée, les nombreux clubs divers et variés de Berlin !! Attention, rien à voir avec les clubs parisiens du type La Loco and co où le dj vous ressasse sans cesse les mauvais tubes de R’N’B et les derniers David Guetta. Berlin ne vit que pour l’éléctro, le vrai, sous toutes ses formes : on retrouve les formes basiques de l’éléctro telles que la minimale, la Hard Tech et autres classiques, mais on retrouve aussi plein de styles différents mixés à la sauce éléctro, telles que le rock, la pop, et plus étonnant, la musique russe et celle des balkans. Je ne jure plus que par le Balkan Beats et Dj Shantel !! Tout ce mélange de musique dans des lieux divers et variés: on retrouve beaucoup de boîtes classques, tandis certaines boites font réellement penser à des bunkers (Rosi's), dont les chiottes rappellent ce fameux passage de Trainspotting avec le suppo...

Warschauer_Strasse_AbschnittPour ceux qui ne le savent pas, j’habite à Warschauer Strasse, dans l’est de Berlin, où les loyers sont très bas de par la fuite vers le sud des allemands en quête de travail : Berlin ainsi que toute l’ex-DDR supportent un taux de chômage très élevé du fait du manque sérieux d’industrie (16,5% à Berlin). Berlin-Est est très jeune, relativement turque au sud (Kreuzberg), alternatif/punk au milieu (Fredrichshain), et assez branché au nord (Prenzlauerberg). Warschauer strasse : c’est au milieu, je croise donc des punks tous les jours faisant la manche à la station de S-Bahn tout en buvant leur Sternburg (bière bon marché (40cts) pas bonne, bénéficiant d’un large succès auprès des punks. Le punk est toujours accompagné d’un chien au minimum.

berlinmap_Ubahn


 

Le coté très pratique de Warschauer strasse est qu’il y a à la fois le S-Bahn ki part vers le centre de Berlin et plus loin ma fac, le U-Bahn qui va vers Kreuzberg (en passant au dessus de la Spree : c’est l’Oberbaumbrücke, l’une des plus belles vues de Berlin), et le Tramway va lui vers Prenzlauerberg. Toutes les (bonnes) boites et bars sont à l’Est, donc c cool, je ne perds pas de temps à me geler les pieds dans le grand froid Berlinois se faisant toujours attendre.

 Voilà, train de vie très agréable, mais pas assez festif, je prendrai des résolutions pour le 2ème semestre : sortir plus souvent, me faire de nouveaux potes fêtards, profiter plus de Berlin (même si c’est déjà de la balle hein :D).

 Ps : les berlinoises sont diverses et variées, assez jolies dans l'ensemble même si ça ne vaut pas paris, mais on y trouve son bonheur, les plus mignonnes à mon goût ont la qualité d'être toujours très bien habillées, à mon goût…

            _______________________________________________________________________________

Héhé … au contraire des anglaises, souvent très potelées, empestant plusieurs parfums à la fois (dont le si particulier parfum « Stella Artois »), exhibant en plein hiver leurs gracieux bourrelets sans pudeur ni retenue … Doit on réellement parler de « vêtements » à ce niveau là ??? 

Enfin, rétablissons l’ordre des choses : les anglaises ne sont pas que des sacs à bière (fort mal servie, d’ailleurs … ces anglais ne font décidemment jamais rien comme il faut) ; certaines sont particulièrement mignonnes, et bien que trop souvent sur-maquillées, le charme anglais est un fait réel.

Mais l’ « Erasmus Experience », ce n’est pas que ça.

Pour rappel, j’ai un semestre de retard sur l’autre Boche. Je suis donc arrivé à Newcastle-upon-Tyne il y’a bientôt deux semaines, pour une durée de 5 mois. Newcastle, pour situer un petit peu, c’est une ville moyenne (300 000 habitants), située à moins de 10 km des rivages de la Mer du Nord, au Nord Est de l’Angleterre.

DSCN5409DSCN5229

(Ici, le Centre Ville "ancien" et le Millenium Bridge de nuit.)

Mais c’est avant tout une ville étudiante : 25 % des habitants ont ainsi moins de 25 ans … DSCN5202sacrée proportion ! Deux universités concurrentes (sachant que les universités sont multidisciplinaires, ici) situées en plein centre ville, des milliers de pubs, des boîtes (très stylées, on est loin des caves electro-undagroundz berlinoises) à tous les coins de rues (particulièrement propres … interdiction de jeter le moindre mégot par terre, sous peine d’être affublé d’une amende de 60£ (soit 90 euros, donc)), des jeunes alcooliques arpentant la ville tous les soirs de la semaine, jusqu'à 3h du matin (mais en toute dignité, les anglais restent très soucieux de leur « apparence », sauf quand ils s’écroulent par terre, comme par magie).

Newcastle, c’est aussi son club de foot : véritable institution, les Geordies vouent une admiration sans faille aux Magpies, et ce malgré la carence de titre obtenus par le club (rien depuis 1966…) Il n’empêche, rien de plus impressionant que d’entendre les clameurs monter des travées de St James Park et se répandre dans tout le centre ville (puisque le stade est en centre ville, cqfd).

Pour ce qui est de la vie … c’est cher. C’est simple, tout est cher. La bière est chère (sauf les pintes de Carling, au pub, mais bon…), le vin est hors de prix, le prix de la nourriture est à lui seul un bon argument pour entamer un régime drastique (=Pintes de Carling), les cigarettes ne sont même pas abordables (9 euros le paquet !!!) … j’en ai été réduit à acheter une cartouche espagnole à un collègue français !DSCN5278

Pour ce qui est de l’ambiance « Erasmus », l’intégration à été grandement facilitée d’une part grâce à la formidable activité déployée par l’Union Student de l’université, et le contexte résidentiel d’autre part. Ainsi, je suis logé dans une résidence universitaire quelque peu à l’écart du centre ville (15 minutes de bus, rien d’alarmant), DSCN5200mais fort agréable … de nombreuses nationalités y sont représentées, et la résidence dispose de son propre bar … Ainsi, il à été facile de créer des liens avec d’autres étudiants venus de contrées plus ou moins lointaines ; il est vrai que je traîne énormément avec des français, pour l’instant, mais il me semble que, tout en prenant garde à ne pas s’enfermer dans une « solidarité franchouillarde », c’est un bon moyen de découvrir, de partager, et donc de faire de nouvelles rencontres. De plus, ça permet de se tenir au courant des très (trop ?) nombreuses soirées organisées, et de planifier quelque peu les sorties. Tenez, pas plus tard que dimanche, j’ai été voir la mer ! Ouah ! C’était … froid. Mais bon, pourquoi pas.DSCN5386

Enfin, pour ce qui est des cours … c’est la planque. 6h de cours d’histoire par semaine, auxquelles j’ai volontairement ajouté deux heures de soutien linguistique, pour une approche historique des faits assez basique, sans grande démarche de recherche, comme on nous l’avait pourtant esquissé à l’UVSQ (et c’est dire.) Bref, ces 5 mois s’annoncent de la meilleure des manières !!! 

Voila donc, en substance, un premier avis croisé sur nos différentes expériences. Mais nous ne nous arrêterons pas la !!!!

 

Alber(lin) / Pika(stle)

Posté par Pikalbert à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]